La programmation

L’une des premières chose à regarder pour devenir plus efficace est la programmation.  Tout le monde sait qu’elle est la pierre angulaire du domaine informatique.  Les langages de programmation ont évolués et sont devenus de plus en plus puissants au fur et à mesure que la technologie le permettait.

Lors de mes premiers cours de programmation au collège, on ne commençait pas directement à écrire « du code » dans un langage machine, mais on faisait des algorithmes.

C’est quoi un algorithme ?  C’est comme une recette de cuisine qui explique étape par étape ce qui doit être réalisé. Par exemple :

Afficher « Entrez une valeur : »
Enregistrer la valeur dans X

Si X est pair
       Afficher « Le nombre entré est pair »
Sinon
       Afficher « Le nombre entré est impair » 
Fin SI

Cet exemple est minimaliste, mais il démontre bien ce qu’est un algorithme :)  Il permet de créer, de planifier et d’organiser le code, et ce, peu importe (ou presque) le langage qui sera utilisé.

En programmation, le plus important est de trouver un algorithme qui va faire exactement ce que l’on veut.  C’est important de réfléchir avant de coder, sinon les probabilités de devoir recommencer sont plus fortes.

Lorsque vient le temps de coder, le plus important est que l’utilisateur soit à l’aise avec le langage qu’il choisit.  Ils ont tous leurs avantages et leur inconvénients.  Certains doivent être compilés, d’autres non.  Certains fonctionnent uniquement sur certains systèmes d’exploitation. À vous de choisir en fonction de vos besoins.

Mon langage de prédilection est le PHP.  Il roule sur presque tous les OS, il n’a pas besoin d’être compilé et il a de nombreuses extensions qui donnent beaucoup de flexibilités.  Bien sur, il n’est pas le plus sécuritaire, mais puisque je m’en sert comme outil de travail, il rempli parfaitement son rôle.  Par exemple : utiliser un fichier de données pour générer à la demande et à la vitesse de l’éclair une centaine de fichiers de configuration, ça fait la job…

En plus du PHP, je dois souvent faire du Visual Basic pour application (VBA), souvent appelé « macro » dans ce monde Microsoft.  On ne se le cachera pas, la suite office est très utilisées et plutôt puissante, surtout conjuguée avec les macros qui apportent une flexibilité très intéressante.  Par exemple : connecter Excel à une base de données pour aller chercher des données brutes et les analyser dans un tableau croisé dynamique est très efficace, surtout quand on nous demande des statistiques mensuelles et que manuellement, ça prend un temps fou :)

Ce qu’il faut savoir sur les langages de programmation est qu’ils ont, pour la majorité, bien des choses en commun.

  • Ils utilisent tous des variables.  On crée une variable (espace en mémoire) et on y met quelque chose dedans.
  • Ils ont tous des instructions de contrôle pour faire des comparaisons, des choix ou des boucles.
  • On peut créer des fonctions.  Une fonction est un bout de code avec une tâche bien précise à réaliser.  En créant une fonction avec ce bout de code, tout ce que l’on a à faire pour l’exécuter est d’appeler la fonction.

En gros, il n’est pas totalement faux de dire que de connaitre la programmation dans un langage ou dans un autre, il y a peu de différences.  La logique en arrière du code prime d’abord et avant tout.

Dans mon prochain article, j’aborderai les bases de la programmation.